« Back to all News

Première séance de discussion du GFMD pour la collecte de fonds en français

Le 23 juin 2022, s’est déroulée la toute première séance de discussion sur la collecte de fonds du GFMD, en français. Cette initiative fait partie de la stratégie du GFMD de  s’adresser à ses membres dont l’anglais n’est pas la langue maternelle. Après une autre séance en anglais (20 juin), et une petite dernière en espagnol (30 juin), nous avons rassemblé plus de 45 participants au total venus des quatre coins du monde.

Posted by: Learning | 24. June 2022

Pendant cette discussion très instructive, les membres du GFMD (et certaines organisations en cours d’application pour devenir membres) ont pu échanger sur divers sujets, tous en rapport avec la collecte de fonds pour le développement des médias. Depuis quelques semaines maintenant, le guide du GFMD sur le sujet est disponible en français et en espagnol.  Cette conversation se concentrait surtout sur l’Afrique francophone, mais a bien sûr aussi touché d’autres régions francophone du monde comme le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Grâce à la présence de notre experte Caroline Vuillemin, présidente de la Fondation Hirondelle, nous avons pu rebondir et réagir aux différentes expériences partagées.  De cette séance, nous pouvons retenir qu’ une grande majorité des challenges évoqués, étaient communs à beaucoup de nos membres:

  • De grandes difficultés à trouver des partenaires pour développer leurs projets,
  • Un environnement très compétitif pour la collecte de fonds,
  • Un réel manque de visibilité de la communauté  internationale pour leur région,
  • Et des infrastructures bien souvent manquantes (comme une bonne connexion internet, l’équipement nécessaire,…)

Ces difficultés sont très intrinsèquement liées, les difficultés à trouver des partenaires pour développer des projets, vont de paire avec cet environnement compétitif qui n’incite pas toujours à la collaboration. Certains participants ont aussi soulevé la plus grande visibilité pour l’Afrique anglophone aux yeux des donateurs, souvent au détriment de l’Afrique francophone.

Certaines recommandations ont aussi été faites, directement destinée à la communauté de bailleurs et financeurs pour une meilleure durabilité des médias :

  • Financer les médias en tant que secteur, et non pas basé seulement sur des financements thématiques “à la mode”. Les bailleurs doivent aussi tenter de ne pas imposer de carcan trop rigide sur les médias pour ne pas aller à l’encontre de leur ligne éditoriale
  • Eviter la distinction trop rigide entre financement des programmes et des institutions qui laisse de côté l’aspect humain des projets de développement des médias (avec un grand besoin de salaire, de ressources humaines) pour faire fonctionner convenablement un programme
  • Encourager, promouvoir et permettre des partenariats Sud-Sud

En effet, il a été relevé de manière très pertinente qu’il était crucial pour les organisations de médias d’Afrique francophone de travailler ensemble, pour avoir plus d’impact et de visibilité aux yeux de la communauté internationale et ainsi privilégier des collaborations Nord-Sud mais aussi et surtout, Sud-Sud.

Search

You are using an outdated browser which can not show modern web content.

We suggest you download Chrome or Firefox.